Le Real Madrid en Algérie. L’information révélée par le PDG de Mobilis, Saâd Damma, a fait sensation à travers tout le pays. Celui-ci a affirmé que l’opérateur de téléphonie mobile allait financer la venue de ce prestigieux club en Algérie.

Le match se jouera durant le Ramadhan. C’est ce qu’a indiqué le patron de l’entreprise étatique. Mais, à regarder de plus près, deux problèmes se posent. Premièrement, jusque là, le club madrilène n’a pas communiqué autour d’une éventuelle rencontre de football en Algérie. Si le match se joue lors d’une soirée ramadhanesque, comme cela a été dit, il aura normalement lieu entre le 10 juillet et le 10 août. Mais les entraînements du Real ne reprennent que le 15 juillet et ce, en l’absence de plusieurs joueurs, qui après la Coupe des Confédérations au Brésil prendront quelques jours de vacances.

Par la suite, le Real disputera deux rencontres amicales. La première est prévue le 24 juillet, à Lyon, en France et la seconde, le 27 du même mois face au PSG en Suède. Le club espagnol attaquera ensuite sa préparation à proprement dit. Le stage aura lieu aux Etats-Unis. Quatre matchs sont programmés sur place : le 1er août face à LA Galaxy, le 3 face à Everton ou Juventus, le 6 ou le 7 face à un adversaire non encore désigné et le 10 face à l’Inter de Milan. Toutes ces informations ont été publiées sur le site Internet du club.

En somme, s’il y a un match en Algérie, il devra être programmé, selon toute vraisemblance, entre le 15 et le 23 juillet. Sachant que l’équipe madrilène ne sera au complet que vers le 20, et que de ce fait, il ne lui resterait que trois jours pour préparer son premier match amical, on voit mal comment le Real pourrait faire le déplacement en Algérie pour y disputer un match face à un adversaire non encore désigné. Et c’est à ce niveau là que se situe la seconde problématique : Comment Mobilis a-t-il pu entamer des négociations avec les responsables du Real, par le biais d’intermédiaires alors que rien n’est réglé localement ? Quelle est l’équipe qui affronterait Ronaldo et ses coéquipiers ? D’autant plus que cela n’est pas possible avec la sélection nationale. Dans quel stade va se jouer le match ? Sûrement pas sur la catastrophique pelouse du 5 juillet. En tous cas si l’information a été fortement relayée par les médias, il n’en demeure pas moins que beaucoup de questions se posent autour de cette «affaire».

Elyas Nour