Le célèbre cinéaste algérien, Amar Laskri, est décédé ce vendredi 1er mai, à l’age de 73 ans, à Alger. Sur les réseaux sociaux, ses pairs et ses admirateurs lui rendent hommage. 

Amar Laskri est mort ce vendredi, apprend-on ce matin de sources concordantes. Des professionnels du cinéma algérien, contactés ce vendredi, précisent que la dépouille du défunt est actuellement à l’hôpital Mustapha Pacha d’Alger, où il est hospitalisé depuis déjà quelques jours. La dépouille de feu Ali Laskri sera transférée et inhumée dans sa ville natale, Annaba.

Auteur de très célèbres longs métrages tels, « Patrouille vers l’est », « Les portes du silence », « Fleur du lotus », est l’un des plus grands hommes du cinéma algérien. Ses films ont marqué l’histoire du 7è art algérien.

Amar Laskri est né en 1942 dans la commune d’Aïn El Berda, à Annaba. Il a fait des études de cinéma et de télévision à Belgrade.