Le verdict de l’affaire Kherba connu le 11 septembre prochain

0
Advertisement

Le tribunal de Ksar El Boukhari (140 km au sud d’Alger) a requis ce mardi 4 septembre un an de prison à l’encontre de Abdelkader Kherba, membre de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (Laddh).

Abdelkader Kherba / DR

Abdelkader Kherba est accusé d’outrage à un agent de la daïra de Ksar El Boukhari, un incident survenu, selon le ministère public, le 23 juin dernier. L’affaire a été mise en délibérée aujourd’hui. Le verdict est attendu le 11 septembre prochain, le militant risque un an d’emprisonnement.

Abdelkader Kherba est également membre du Snapap (Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique) et du comité national des chômeurs.

Il a été arrêté le 21 août dernier lorsqu’il filmait une manifestation dénonçant les coupures d’eau dans sa localité.

Selon le Réseau des avocats pour la défense des droits de l’Homme (Raddh) et la Laddh, « deux témoins indiquent que Kherba se trouvait à Alger le 21 août. Donc les accusations à son encontre ne sont pas fondées ».

Rappelons que Kherba encourt actuellement une peine d’un an avec sursis prononcé par le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger en mai dernier pour « incitation à attroupement non armé et usurpation d’identité ».

Mabrouk Bouchagrouni

Article précédentLibye : les revenus pétroliers ont atteint 30,4 mds USD en sept mois
Article suivantLancement de la carte chifa dans 4 wilayas