L’Émir du Qatar veut devenir l’ami de l’Algérie. Un ami qui veut faire des affaires et partager des projets communs. C’est du moins ce que le Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani a indiqué lundi à l’issue de sa visite en Algérie. Ce dernier, au moment où il a entamé cette visite officielle, n’a pas hésité à exprimer « toute ma joie de retrouver mon cher frère, son excellence le président Abdelaziz Bouteflika, et lui adresser ainsi qu’au peuple algérien frère les salutations du peuple qatari et ses vœux de progrès et de prospérité pour le pays », a précisé l’Émir du Qatar dans un communiqué de presse distribué aux journalistes à son arrivée à Alger.

« Ma visite traduit notre attachement permanent à la concertation et à l’échange de vues entre les dirigeants des deux pays frères sur les développements de la situation sur les scènes arabe et internationale, outre l’examen des moyens de renforcer les relations fraternelles solides entre nos deux pays dans les différents domaines au mieux de nos intérêts communs », a ajouté encore Cheikh Hamad Ben Khalifa Al Thani dont la visite en Algérie a permis de conclure pas moins de 8 accords de coopération. Ces huit accords et mémorandums de coopération concerneront le transport maritime, le pétrole et le gaz, et la pétrochimie, a-t-on appris en dernier lieu.

La Rédaction avec Agences