Le président bolivien Evo Morales, 49 ans, a déclaré dimanche « la refondation de la Bolivie » et « la fin de l’Etat colonial » après l’approbation, par 60% des suffrages, d’une nouvelle Constitution qui réhabilite les communautés indigènes et renforce les prérogatives de l’Etat.

« Aujourd’hui c’est la refondation de la Bolivie (…) c’est la fin de l’Etat colonial, s’achève le colonialisme intérieur et extérieur », a lancé Evo Morales du balcon présidentiel. « Grâce à la conscience du peuple bolivien, c’est la fin de la grande propriété et des grands propriétaires« , a-t-il ajouté.

Source: APS

Article précédentSonatrach annonce quatre découvertes de gaz
Article suivant"Ô Maria", de Anouar Benmalek (notre prochain invité)