La version saoudienne du catalogue d’Ikea est essentiellement masculine, c’est ce qu’a révélé le quotidien Métro en Suède. Toutes les femmes présentes ont tout simplement été effacées, ce qui a déclenché une vive polémique en Suède. La marque de meuble s’est publiquement excusée.

Ce sont ces pages que la version suédoise du journal Metro a diffusé / DR

Le géant suédois du meuble Ikea s’est excusé hier soir pour avoir supprimé les images de femmes de son catalogue en Arabie saoudite, précisant qu’il allait revoir ses procédures de travail. « Inter IKEA Systems regrette ce qui s’est passé et comprend que les gens soient bouleversés », a indiqué le groupe dans un communiqué de presse.

Le marketing sexiste

L’image a fait le tour du monde : un comparatif entre la version internationale et la saoudienne. Pour la diffusion saoudienne, aucune image femme n’a été conservée sur le catalogue de vente.

« Ce n’est pas notre franchisé saoudien qui a réclamé que les photos évoquées soient retouchées. L’erreur s’est produite pendant le processus de travail avant la présentation du projet de catalogue IKEA pour l’Arabie Saoudite. Nous prenons l’entière responsabilité pour les erreurs commises », relève le communiqué. La marque avait sans doute voulu s’adapter aux moeurs et à la législation saoudiennes, pour ne pas choquer ses clients du Moyen-Orient.

L’initiative d’Ikea a vivement été critiquée par la Suède, qui défend depuis toujours l’égalité homme-femme. De nombreux ministres ont réagi, tel que Birgitta Ohlsson, la ministre suédoise des Affaires européennes qui a twitté « Carrément moyenâgeux! ».