L’enlèvement des sept otages au Niger il y a une semaine a été réalisé sous la conduite de l’Algérien Abdelhamid Abou Zeïd. L’information est donnée par AQMI, al-Qaïda au Maghreb islamique, dans sa revendication diffusée le 22 septembre, sur la chaine satellitaire Al-Jazira. Abou Zeïd est considéré comme un des émirs les plus radicaux, c’est lui qui est notamment derrière la mort du Britannique Edwin Dyer l’année dernière.

RFI