Après des mois d’attente, les partis «Avant-garde des libertés» de Ali Benflis et «Union démocratique et sociale » de Karim Tabbou vont finalement être agrées au plus tard « en février ».

L’information est donnée par le journal arabophone El-Khabar dans son édition de mercredi se veut une réponse aux multiples interventions des deux personnalités politiques qui dénoncent les retards pris par l’administration pour agréer les deux formatons politiques.

Le responsable qui s’exprime dans le journal arabophone a requis l’anonymat. Mais il annonce qu’en plus des partis fondés par ces deux personnalités bien connues, une trentaine d’autres formations politiques vont être agréé dans les prochaines semaines et il justifie le retard pris dans le traitement du dossier de ces formations et associations par les retards pris dans la convocation des responsables concernés.

Les autorisations ouvrent la voie à ces partis politiques pour l’organisation de leurs congrès constitutifs, une formalité nécessaire à l’attribution d’un agrément définitif. 

Essaïd Wakli

Article précédentUn groupe de 12 terroristes éliminé par l’ANP
Article suivantVidéo. En attendant Bouteflika, les manifestants anti-gaz de schiste de In Salah implorent Allah