Parce qu’ils veulent publier un dossier compromettant sur la société de transports Tahkout Mahieddine, qui a notamment le contrôle du marché du transport universitaire dans plusieurs villes, les responsables de la chaîne privée Numidia News TV se sont vus menacés de liquidation physique et de kidnapping.

«Nous avons été menacés de disparition pure et simple, d’être brûlés et de voir nos enfants kidnappés», a fait savoir cette chaîne de télévision privée algérienne dont les bureaux sont situés dans la banlieue d’Alger. Dans un spot télévisé, Numidia News a fait savoir que  ces menaces «ne nous intimide pas». «Nous allons diffuser notre enquête très bientôt. D’ailleurs une plainte contre X a été déposée en Suisse par le propriétaire de la chaîne, Mohamed Khadir», indique cette nouvelle chaîne. D’autre part, le chargé de la communication du groupe Tahkout (TM), M. Bellounis, a affirmé à notre confrère Maghreb-Emergent n’avoir aucun lien avec cette affaire controversée, en particulier avec les menaces reçues par Numidia News TV.

«Notre patron est actuellement absent et nous nous ne sentons pas concernés par ce qu’affirme cette chaîne de télévision», a expliqué M. Bellounis. L’enquête de Numidia News TV concerne un mensonge sur le nombre de bus déclaré par la Société de transports, le trafic de vignette automobile et les conflits avec plusieurs sociétés d’assurances.

Essaïd Wakli

Article précédentFrance : Des salafistes marient une adolescente à un homme âgé de 28 ans
Article suivantHicham Aboud dénonce « un embargo » des médias algériens sur l’état de santé du Président Bouteflika