L’innovation digitale n’est plus uniquement l’affaire des marques internationales représentées et installées en Algérie. Hamoud Boualem, le célèbre fabricant algérien de boissons gazeuses, vient de faire une entrée remaquée sur le web. 

En optant pour une campagne publicitaire originale et décalée, Hamoud Boualem a su créer le buzz et faire parler de lui sans consentir à un énorme budget publicitaire. En effet, depuis quelques semaines, « des vidéos virales » ont été lancées à propos de la fameuse boisson gazeuse algérienne. Des vidéos qui ont réussi à faire le buzz en un temps record. Imaginatives et créatives, ces vidéos ont été massivement suivies, commentées et partagées sur les réseaux sociaux par les internautes algériens.

Tout a commencé lorsqu’une première vidéo a fait son apparition sur la toile made in DZ. Une première vidéo où l’on découvre un reportage réalisé par une chaîne de télévision anglophone canadienne qui met en valeur les recherches effectuées par un chercheur algérien sur les bienfaits thérapeutiques de la boisson Hamoud Boualem. La vidéo, si bien faite que de nombreux internautes ont fini par croire à cette information, a fait rapidement sensation. Une deuxième vidéo s’en est suivie pour développer encore davantage ce scénario. Et puis une troisième a été balancée sur la toile pour clôturer cette inédite campagne publicitaire. Beaucoup d’internautes n’en ont pas cru leurs yeux lorsqu’ils ont découvert que toutes ces vidéos ne sont, en fait, que de la publicité.

Certains ont salué l’originalité de cette initiative et d’autres n’ont pas cessé de rire sur les victimes crédules qui ont été piègées par ce concept publicitaire. Quoi qu’il en soit,  la première campagne de marketing viral en Algérie a été un succès et elle a  généré du « buzz ». Le mérite revient surtout à l’agence de web-marketing Med&Com et l’agence de production FL COM. Ce sont ces deux « boites » algériennes qui ont élaboré pour Hamoud Boualem cette stratégie digitale. « Hamoud Boualem s’est rapproché de nous pour lancer une campagne de publicité sur le web. Nous lui avons proposé ce concept innovant qui  fait fureur en Occident. Nous lui avons préparé une stratégie sur plusieurs années afin de moderniser son image et améliorer sa visibilité. Nous avons donc préparé minutieusement le scénario pendant une période de 4 mois et nous avons lancé, par la suite, les premières vidéos virales sur la toile algérienne. Une partie des vidéos a été tournée en Algérie à Bab El-Oued et une autre aux Etats-Unis à New York », nous a confié à ce sujet Nassim Lounès, manager et fondateur de Med&Com.

L’agence de production FL Com prend ensuite le relais et se distingue par ses choix artistiques en proposant le scénario d’un tournage aux USA à New York. Une fois le travail fini, sa diffusion a été soigneusement étudiée. Et en quelques jours, les vidéos ont réussi à faire parler d’elles. Hamoud Boualem, qui a fait totalement confiance à ces deux agences algériennes, a réussi ainsi son coup et prouve, au final, que nul besoin d’être une multinationale pour frapper les esprits des Algériens. Il suffit juste de faire preuve d’imagination.

Rappelons enfin que le « marketing viral » est une forme de publicité à la diffusion de laquelle le consommateur contribue. La publicité est transmise de personne à personne de façon « contagieuse » :  je la passe à mes amis qui la passe à leur amis, etc… Grâce à internet et aux réseaux sociaux, ce système de promotion est de plus en plus puissant. L’Algérie le découvre maintenant sans cacher son plaisir.

Article précédentPour donner un concert spécial en Algérie, Céline Dion réclame 23 millions de dollars
Article suivantRevue de presse. Déplacement des supporters algériens au Brésil : vous saurez tout fin janvier