L’état d’urgence est décrété en Tunisie

0
A Tunisian policeman patrols the beach in front of the Riu Imperial Marhaba Hotel in Port el Kantaoui, on the outskirts of Sousse south of the capital Tunis, on June 28, 2015, following a shooting attack two days earlier. In April, tourism saw a 25.7 percent drop in the number of visitors on the same month in 2014 and a 26.3 percent fall in revenues, according to the Tunisian central bank. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
Advertisement

Une semaine après la sanglante tuerie de Sousse, le chef de l’Etat tunisien, Béji Caïd Essebsi, a décidé de décréter l’état d’urgence.  Il s’est adressé à la population tunisienne à 17 H heure algérienne pour leur expliquer les motifs de cette décision politique lourde en conséquences.  Une décision  qui vise à accroître les pouvoirs de l’armée et de la police face à la menace terroriste. 

Cet état d’urgence aura ainsi pour premier effet de restreindre certains droits comme celui de se rassembler sur la voie publique. Il est à rappeler que la Tunisie fait face à une menace terroriste très élevée notamment depuis fusillade revendiquée par l’organisation terroriste « Etat Islamique », ou Daech, qui avait coûté en mars dernier la vie à 20 touristes étrangers au musée du Bardo.

 

Article précédentAlger / Un métro plus grand et un stade 5 juillet flambant neuf 
Article suivantBouteflika / Les ruses d’un message