Un nouveau contingent de ressortissants algériens a été évacué de la bande de Gaza mercredi.

C’est le troisième groupe de ressortissants algériens à quitter la bande de Gaza depuis le début de l’agression militaire, au sol et dans les airs, de l’armée israélienne sur cette enclave palestinienne. Mercredi dans la matinée, 19 résidents algériens ont été évacués de Gaza par un vol « Egypt Air », indique ce jeudi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Chérif.

Parmi les rapatriés, 16 membres de la famille Derradji, qui a perdu un enfant de 3 ans samedi 19 juillet, tué par un bombardement de l’aviation militaire israélienne sur la ville de Rafah, précise la même source. La soeur de cet enfant martyr, Meriem Derradhi, ainsi que leur père, gravement blessé au cours de ce bombardement, ont également été évacué, ajoute le porte-parole du ministère.

Les 3 autres personnes concernées par cette opération sont Mme Benaïcha et son enfant et Mme Ayad Ghazoua. Dans le voyage, une ressortissante palestinienne a été autorisée à quitter la bande de Gaza, placée sous blocus depuis 2005, pour rejoindre son époux algérien.

Le groupe est attendu ce matin à 11 H 30 à Alger.

A Gaza, les combats continuent. L’agression israélienne a fait plus de 670 morts palestiniens et 4.100 blessés en 17 jours. Côté israélien, l’armée sioniste dit avoir perdu 32 soldats.

Avec APS