MIDEAST-PALESTINIAN-ISRAEL-DETENTION-DWEIK Abdul Aziz Dweik, porte-parole du groupe de députés du Hamas au parlement palestinien et emprisonné depuis près de trois ans en raison de ses liens avec le mouvement, a été libéré des geôles israéliennes.

La libération de Dweik par Israël a eu lieu après l’échec du procureur à convaincre un tribunal militaire d’allonger une nouvelle fois la peine de prison qui devait prendre fin en août.

Israël a enlevé Dweik, âgé de 60 ans, et près de 40 autres responsables politiques du Hamas en Cisjordanie occupée en 2006, après que des combattants du Hamas ait capturé Gilad Shalit, un soldat israélien, à la frontière de la bande de Gaza.

Les arrestations ont paralysé le Conseil législatif palestinien, dominé par le Hamas depuis la défaite de la du Fatah soutenu par l’Occident, lors des élections parlementaires au début de 2006.

Depuis lors, le Hamas a accusé Israël de tenter de faire pression sur le mouvement pour obtenir la libération libérant du soldat capturé.

L’avenir de Dweik

Au cours de son emprisonnement, Dweik, qui pourrait devenir un candidat possible du mouvement Hamas à la présidence [palestinienne], a été emmené à plusieurs reprises dans un hôpital israélien pour y être traité pour de l’hypertension et un diabète.

On ne sait pas encore si son état de santé a contribué à la décision de le libérer. Son avocat, Fadi Kawasimi, dit que les peines sont couramment raccourcies de quelques mois pour bonne conduite.

Le Hamas n’a pas dit si Dweik reprendra ses fonctions de porte-parole au parlement.

Jacky Rowland d’Al Jazira a signalé que Dweik a refusé de répondre aux questions des journalistes et a déclaré qu’il publierait une déclaration depuis le parlement palestinien dans la ville de Ramallah [Cisjordanie] plus tard dans la journée.

Elle a également dit que ce n’était pas un moment de fête pour les Palestiniens car des dizaines de parlementaires membres du Hamas sont toujours dans les prisons israéliennes.

« Il sera très désireux de rappeler au monde que même si lui-même est sorti, beaucoup de ses collègues parlementaires sont toujours détenus dans les prisons israéliennes, un grand nombre d’entre eux n’ayant même pas eu de procès », dit-elle encore.

23 juin 2009 – Al Jazeera – Vous pouvez consulter cet article sur le site anglais d’Al Jazeera
http://english.aljazeera.net
Traduction : Info-Palestine.net

Article précédentBlogger.com : créer son blog gratuitement
Article suivantAlgérie. Après 47 ans d’indépendance politique, l’Algérie de 1962 à 2009 : entre la logique rentière dominante et la logique réformiste porteuse d’espoir