Liberté de culte/ Un avocat français pour défendre les Ahmadis algériens 

0
Advertisement

L’affaire de l’arrestation, ces derniers mois, à travers plusieurs régions du pays, de nombreux adeptes du culte ahmadi est, selon toute vraisemblance, en train de s’internationaliser. Me Asif Arif, un avocat français d’origine indienne, affilié au barreau de Paris, a décidé de porter la cause des Ahmadis algériens.

Me Asif Arif a adressé une lettre aux autorités algériennes dans laquelle il exprime son étonnement face aux «persécutions» qui ciblent les adeptes de ce culte qui «sont musulmans autant que les Algériens et ne prônent jamais la violence».  L’avocat s’est dit stupéfait du traitement accordé par les médias qui incriminent les Ahmadis.

Des dizaines de adeptes de ce culte ont été arrêtés par les services de sécurité cette année. La plus récente campagne d’arrestations a eu lieu le 17 janvier à Alger. Sept personnes ont été appréhendées par la gendarmerie. «Pris en filature, des individus suspects appartenant à la secte Ahmadiya, pratiquant des rites religieux dans des lieux inappropriés et accomplissant des rituels étrangers à notre religion au niveau de la commune de Saoula à Alger, ont été arrêtés par les éléments de la section de recherches de la Gendarmerie nationale», avait indiqué un communiqué de ce service de sécurité.

Notons que Me Asif Arif est un fin connaisseur de ce dossier. Il s’agit d’un spécialiste des affaires de «persécutions» qui ciblent  les minorités religieuses, notamment les Ahmadis. Il est l’auteur de l’ouvrage : «L’Ahmadiyya : un Islam interdit. Histoire et Persécutions d’une minorité au Pakistan». Il est également directeur de la collection «Religions & Laïcités» aux éditions L’Harmattan.

Elyas Nour

Article précédentNominations/ AXA Algérie change de dirigeant
Article suivantVidéo. Restrictions sur l’accès au territoire US/ L’Algérie non concernée selon la Maison-Blanche