L’incroyable mésaventure d’une troupe indienne à l’aéroport d’Alger

0
Advertisement

A l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance, le ministère de la culture ainsi que l’ambassade de l’Inde en Algérie ont invité la troupe de danse Manipuri et Thang-Tainfo à se produire pendant quatre  jours en Algérie.

Cet évènement joyaux et festif bascule et devient, tout à coup, le théâtre d’un spectacle hors du commun. En effet, selon notre confrère journaliste à El Watan, Faycal Métaoui, la police des douanes de l’aéroport international d’Alger, aurait saisie les épées de la troupe de danse indienne Manipuri !

Fait extraordinaire et insensé quand on sait que ces armes servaient uniquement au spectacle que devait animer cette troupe invitée par les autorités algériennes !

Démunis de leurs biens, la troupe artistique, composé de 14 membres et dirigée par M. Amarjit Singh Kshetrimayum, a malgré tout assuré son spectacle lors de la première représentation laquelle s’est tenue samedi soir à la salle Ibn Zeydoun à Alger.

A signaler tout de même que certaines modifications ont  dû être apportées au spectacle à cause de cet incident. Rappelons qu’un autre incident similaire a marqué les esprits à l’occasion du Festival national de la photographie d’art qui a eu lieu à Tlemcen, du 29 Septembre au 30 Octobre dernier. Cette même police des frontières aurait demandé à des photographes algériens résidant à l’étranger de déclarer leurs appareils photos alors que cette mesure n’est nullement une obligation » pour des artistes qui participent à un festival organisé, de surcroît, en Algérie.

 

Article précédentAlgérie : l’ancien chef de gouvernement, Abdelaziz Belkhadem, accusé de corruption
Article suivantUn nouveau service « d’investigation fiscale » pour le contrôle des fortunes en Algérie