Le gouvernement a prévu, dans la version finale de la loi de finances 2017, de recapitaliser les banques publiques à hauteur de 380 millions de dollars. Objectif : remédier  au recul accru des dépôts du secteur des hydrocarbures.

Le recul des recettes pétrolières se fait de plus en plus sentir. Les banques publiques largement dépendantes des dépôts issus des hydrocarbures sont aujourd’hui dans une situation délicate. Pour combler ce déficit, le gouvernement a décidé d’augmenter le capital social de ces banques en injectant 380 millions de dollars pour garantir la disponibilité des liquidités.

Notons que l’Etat prévoyait d’ouvrir le secteur bancaire public aux investisseurs privés locaux et étrangers et permettre aux banques publiques de s’introduire en bourse. Il semblerait que cette éventualité périlleuse est mise au placard pour l’instant.

M. M.

Article précédentFront social/ Les paramédicaux passent à l’action
Article suivantMeilleur joueur africain 2016/ Mahrez, Soudani et Slimani nominés