L’ONU s’inquiète des violences en Algérie et appelle à maintenir la stabilité

0
Advertisement

L’ONU, dans un communiqué rendu public ce jeudi 24 avril  s’est inquiétée des violences qui se déroulent en Algérie. Elle a appelé tous les Algériens au calme et à la stabilité après l’élection présidentielle du 17 avril dernier. 

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a lancé un appel à l’Algérie dans un communiqué rendu public sur le site internet de l’organisation internationale afin que le pays privilégie le dialogue et ne sombre pas dans la violence au lendemain de l’élection présidentielle. L’ONU s’est inquiétée des événements relatés dans la presse nationale notamment concernant la manifestation du 20 avril à Tizi-Ouzou qui s’est terminée par des affrontements entre citoyens et policiers. Toutefois elle n’a pas directement condamné les violences, ou la répression policière de la manifestation du 20 avril. Le secrétaire général a seulement appelé à ne pas céder à l’instabilité. Même si son intervention laisse penser que la situation algérienne inquiète la scène internationale.

L’institution reconnaît avoir suivi de près l’élection, notamment en envoyant des observateurs du scrutin, et ses suites. Elle appelle donc tous les acteurs politiques à dialoguer et travailler avec le gouvernement pour maintenir la stabilité. « Le Secrétaire général souhaite féliciter le peuple et le gouvernement d’Algérie pour le déroulement en général paisible de l’élection présidentielle. Il encourage le gouvernement d’Algérie et tous les partis politiques dans le pays à travailler ensemble d’une manière inclusive et pacifique pour maintenir la stabilité et renforcer le processus démocratique en Algérie », est-il écrit dans la communiqué de l’ONU.

« Le Secrétaire général réitère l’engagement continu des Nations Unies à soutenir les efforts de l’Algérie en faveur de réformes démocratiques et d’un développement socio-économique durable », demande l’ONU dans son communiqué.

Article précédentBateaux vers l’Algérie : des prix réduits pour les Algériens de France, Italie et Espagne durant l’été
Article suivantRépression à Tizi-Ouzou : des « dépassements exceptionnels et des « actes isolés » pour Tayeb Belaiz