Trois terroristes ont été éliminés vendredi matin par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), lors d’une opération de ratissage menée près du barrage hydraulique Koudiet Asserdoun, au sud de Lakhdaria (ex-Palestro), dans la wilaya de Bouira. Deux fusils d’assaut de type Kachnikov, un fusil semi-automatique et divers objets ont également été récupérés par les militaires à l’issue de cette opération, a annoncé le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. L’opération de ratissage et de bouclage est toujours en cours, précise-t-on de même source.

Par ailleurs, les forces de l’ANP ont réussi jeudi 9 octobre vers 16 H à abattre un autre terroriste et capturer un autre lors d’une opération similaires menée près de la zone Foussa, dans la wilaya de Tiaret. Cette opération a permis également aux éléments de l’ANP de récupérer deux kachnikovs, une quatité considérable de munitions, des téléphones portables et divers objets. L’offensive militaire se poursuit toujours dans la région de Foussa, ajoute-t-on de même source.

Le MDN, qui avait récusé le qualificatif de « Grande Muette », se fait remarquer ces dernières semaines par le nombre inhabituel de communiqués diffusés sur son site internet. L’armée algérienne est donc sortie de sa grande réserve pour répondre à ses détracteurs et rassurer une opinion publique inquiète qui s’interrogeait sur ses capacités réelles à faire face contre le terrorisme. L’armée algérienne se réconcilie avec la communication et découvre ses bienfaits. Ceci dit, il n’en demeure pas moins qu’il lui reste beaucoup à faire pour bien informer l’opinion publique algérienne. Qu’en est-il, d’ailleurs, de l’identification et de  l’affiliation des terroristes éliminés ? Ont-ils une relation avec le groupe Jound El-Khilafa qui s’est fait distinguer récemment par l’enlèvement et la décapitation de l’otage français Hervé Gourdel ? Quels sont les tenants et aboutissants de ces opérations de ratissage menées à travers plusieurs régions ? Autant d’interrogations qui ne trouvent pas encore de réponse dans les communiqués du MDN.

Yacine Omar

Article précédentUn « Bazar International » pour aider les femmes et enfants défavorisés d’Algérie
Article suivantInstallation d’une station d’écoute dans le sud Tunisien : la France va-t-elle espionner l’Algérie ?