Pour éradiquer le terrorisme en Algérie, il est urgent de consolider le sentiment d’appartenance nationale. C’est ce qu’affirme clairement le haut commandement de l’armée algérienne dans la revue El-Djeich, le canal médiatique officielle de l’Armée nationale et populaire (ANP). 

Dans l’édito de cette revue, l’armée algérienne met tout simplement les Algériens en garde contre « un élargissement du champs d’action du terrorisme et du crime organisé » dans notre pays. Nous sommes donc loin des résidus du terrorisme dont avait parlé la semaine passée, le chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah. Et pour lutter contre l’élargissement de l’action terroriste en Algérie, l’armée algérienne plaide pour la constitution d' »un front intérieur solide et harmonieux en mettant l’accent sur le renforcement et la consolidation du sentiment d’appartenance nationale et du sens patriotique ainsi que l’enracinement de ses hautes significations dans l’esprit et le cœur des citoyens en général, et des militaires en particulier », relève l’édito d’El-Djeich.

L’armée algérienne responsabilise ainsi les citoyens et insiste sur leur rôle primordial dans la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme. L’ANP estime que ses efforts resteront tributaires « de la force de l’unité nationale et de la cohésion du front intérieur, gages de la préservation de l’intérêt national, de la sécurité et de la stabilité du pays ». Sur un autre chapitre, l’ANP promet de renforcer son travail de « formation, d’enseignement et de qualification, et l’aspect opérationnel de terrain relatif à l’exécution des programmes de préparation au combat ». Elle s’engage à bâtir des forces armées modernes qui peuvent accomplir leurs missions « en toute compétence et maîtrise ».

Article précédentTravaux publics/ « Aucun projet ne sera annulé » 
Article suivantClimat / Le mois de juin le plus chaud depuis … le 19è siècle !