Le verdict du jury du prix Goncourt est tombé. L’écrivain algérien Kamel Daoud rate de peu ce prestigieux prix. En effet, c’est finalement l’écrivaine Lydie Salvayre qui a été récompensée par le prix Goncourt pour son roman intitulé « Pas pleurer », sortie aux éditions Le Seuil. Ce roman raconte la guerre civile espagnole.

C’est au 5e tour que l’écrivaine s’est distinguée avec 5 voix, contre 4 voix pour le virtuose écrivain algérien Kamel Daoud, en course pour ce prix grâce à son roman « Mersault contre enquête », édité chez Acte Sud. David Foenkinos à reçu, au 6e tour, le prix Renaudot pour son roman, Charlotte, sorti aux édition Gallimard. Un roman qui rend hommage à la jeune artiste, Charlotte Salamon, assassinée en 1943 à Auschwitz.

Ainsi donc, l’écrivain algérien, Kamel Daoud, qui été parmi les principaux favori pour ce prix, rate de justesse cette haute distinction littéraire. Pour rappel, le roman de Kamel Daoud a déjà reçu trois prix littéraires; a savoir, le prix Mauriac, décerné par l’académie française, le prix des Cinq continents, décerné par l’organisation internationale de la francophonie, et également le prix des Escales littéraires d’Alger.

Article précédentPrix Goncourt : Kamel Daoud rentrera-t-il dans l’histoire ?
Article suivantVidéo. Comment se mariaient les Algériens dans les années 60?