Madani Mezrag se considère comme un héros qui a sauvé l’Islam en Algérie. L’ex-émir terroriste a diffusé sur Youtube une vidéo qui retrace le déroulement de la réunion organisée le 27 août dernier à Jijel, avec plus de 1000 de ses fidèles. Un meeting politique où il avait annoncé la création de son parti politique.

Un meeting au cours duquel Madani Mezrag est revenu sur son parcours au sein du Front Islamique du Salut (FIS) et son bras armé, l’Armée Islamique du Salut (AIS). Et d’après celui qui avait reconnu avoir tué de sang froid de jeunes soldats algériens, grâce à la « daâwa », lui et ses acolytes ont réussi à réconcilier la société algérienne avec l’Islam. « En dix ans, nous avons ramené la société algérienne qui baignait dans le communisme et les idées occidentales stupides à l’islam, la mosquée, le carême ! », se targue l’ancien chef terroriste dans son discours prononcé devant ses fidèles qui lui sont complètement acquis.

Mais Madani Mezrag ne manque pas de souligner sa rancune contre celles et ceux qui ont barré la route au FIS et à l’AIS. « Les ennemis n’ont pas laissé cette entreprise avancer vers là où voulait Dieu(…). On est revenu alors aux années 1970 (…) Le Front a gagné contre le système, mais ils se sont retournés contre nous, ils nous ont emprisonnés et tués », dénonce Madani Mezrag qui insiste, désormais, sur la nécessité de revenir sur la scène politique afin de « bâtir un Etat au service de l’Islam ». « Un Etat Islamique qui protégera notre religion », plaide cet ancien chef terroriste. Concernant, enfin, les violences des années 90, Madani Mezrag fait savoir que « nous sommes rentrés dans une guerre qui n’était pas planifiée ».

https://www.youtube.com/watch?v=0X9oerxOo3c