mosquee-mascara-arme
mosquee-mascara-arme

A Mascara, un officier de la police judiciaire qui voulait s’acquitter de son devoir religieux a quitté la mosquée en y laissant un drôle de cadeau.

Petite frayeur pour les fidèles de la mosquée Mustapha Bentouhami de la ville de Mascara. Un lieu sous haute surveillance et protection, selon El Watan, et ce depuis la prière d’El Asr de mercredi dernier. La raison ? L’étourderie d’un officier de la police judiciaire.

Il y a 48 heures, le policier était lui-même à la mosquée. Sans doute pour prier et s’acquitter de son devoir religieux. Avant de quitter les lieux, l’homme s’est rendu aux toilettes … où il a laissé un drôle de présent : son pistolet automatique !

Depuis, ses collègues de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Mascara veulent récupérer l’arme. Une source sécuritaire citée par El Watan – qui a préféré garder l’anonymat –  a indiqué que « certains fidèles ont aperçu une personne qui avait un pistolet à la main et qui s’est précipité vers la sortie de la mosquée.

Article précédentRester célibataire, c’est mon choix
Article suivantLe frère d’un ministre dans le viseur de la justice ?