Les intempéries qui se sont abattues sur le pays, ces dernières 24 heures, ont provoqué de considérables dégâts matériels et humains. Des routes coupées, des inondations, des accidents meurtriers et des effondrements ont été enregistrés dans plusieurs régions du pays.  

Une vingtaine de wilayas du Nord et des Hauts-Plateaux ont fait face à des conditions météo extrêmes provoquant des dégâts importants. Première conséquence des pluies t des chutes de neige marquées :  la fermeture de plusieurs axes routiers dans les wilayas d’Alger, plus précisément dans les communes de Chéraga, El-Harrach, El-Biar, Aïn Bénian, Ouled Chbel, Birtouta et Birkhadem. Deux hommes percutées par des automobilistes sur l’autoroute reliant la Birkhadem à Blida, au niveau du lieu-dit La Côte, ont succombé à leurs blessures. À Alger-Centre,un mur de soutènement s’est effondré, dans la nuit de mardi à mercredi, au niveau de la rue Pommelle, sans faire de victimes.

C’est dans la Wilaya de Tizi Ouzou que les mauvaises conditions météo ont eu le plus de conséquences fâcheuses. Ainsi, le CW 253 a été coupé à la circulation à hauteur du Col de Chellata, dans la commune d’Iferhounene. Le CW 251 a été coupé, lui aussi, à la circulation automobile au lieu-dit Col de Chéria, dans la commune de Bouzeguène. Le site internet Tariki a également fait état de la fermeture de la RN 30 au lieu-dit Tizi n’Kouilel, dans la commune d’Iboudrarène. La route de Bounouh, menant vers la wilaya de Bouira, a été coupée à la circulation au lieu-dit Helouane, dans la commune de Boghni.

À Sétif, la RN 75 est devenue impraticable au niveau du village de Takouka dans la région d’Aïn Abassa. Toujours dans la même wilaya, le CW 197 est également fermé au niveau de Harbil.

À Bouira, la RN 33 est partiellement fermée au lieu-dit Assoul, selon la même source.

Les services de la protection civile ont enregistré 2930 interventions durant les dernières 48 heures à travers le territoire national, dues en grande partie à des accidents de la route qui ont coûté la vie à six personnes et une cinquantaine de blessés.

Massi M.

Article précédentImportation/ La facture des médicaments toujours salée
Article suivantDécryptage/ Pourquoi Daech n’est pas parvenu à mobiliser les jeunes en Algérie