ffs Le Front des forces socialistes (FFS) s’attèlera, dès septembre prochain, à la mise en place de ses fédérations sur l’ensemble du territoire national, a déclaré, vendredi à Alger, son Premier secrétaire, Karim Tabbou. M. Tabbou a précisé à la presse, en marge des travaux d’une session extraordinaire du Conseil national de son parti, que l’installation de ces nouvelles structures qui auront à leur tête des responsables élus, vient en application des décisions prises lors du 4ème congrès, qui avait procédé à la mise à jour des structures du FFS.

Le dernier congrès du FFS avait procédé à «l’évaluation des fonctionnements et dysfonctionnements» au sein du parti et pris une série de mesures dont celle de la création de fédérations et l’organisation du parti, a-t-il encore souligné. Sur ce dernier point, M. Tabbou a souligné que son parti s’était lancé, depuis quelque temps, dans un processus de «réencadrement» de ses instances, rappelant «l’adhésion de plus de 1.000 étudiants» qui suivent actuellement une formation politique. «D’ici décembre, toutes les instances du parti seront mises en place», a-t-il annoncé.

Ce dirigeant politique avait auparavant révélé, à l’ouverture de cette session, la décision du FFS d’aller vers une «ouverture politique avec des partenaires et personnalités politiques qui partagent ses idées». «Un effort d’ouverture, de réflexion et de lucidité est indispensable», a-t-il dit, estimant que «de nouvelles formes d’organisation et d’actions sont à créer entre les différents partenaires politiques et sociaux».

Pour le FFS, a relevé son Premier secrétaire, les contrats et les alliances «ne peuvent être signés qu’entre des acteurs représentatifs dont les objectifs et les stratégies politiques sont compatibles avec (les) buts politiques et (la) conception (qu’a le parti) de l’éthique et de l’action politiques». La présentation et l’examen d’un projet de résolution portant sur les modalités d’organisation d’un congrès fédéral, de même que les amendements du code national de médiation du parti et le projet de résolution portant fonctionnement et mise en place de collectifs, figurent à l’ordre du jour de cette session essentiellement axée sur des questions organiques. La mise en place de ces collectifs regroupera notamment des jeunes, des femmes et d’anciens militants du FFS, a précisé M. Tabbou.

Avec Le Financier

Article précédentAlgérie. A moins d’un mois du Ramadhan, une flambée des prix se profile
Article suivantCommunauté algérienne à l’étranger : Des conventions de branches seront signées