La diffusion de la dernière vidéo de Mohamed Merah avant sa mort par TF1 choque les autorités françaises.

Mohamed Merah dans une vidéo postée sur internet

On en parlait comme d’une rumeur, et pourtant l’enregistrement de Mohamed Merah existait bel et bien et c’est la chaîne TF1 qui l’a diffusé en exclusivité. La vidéo revient sur les négociations entre Merah et les policiers.

Pièce  conviction dans le dossier d’instruction, la démarche de la chaine française a été vivement critiquée, notamment par le Ministre de l’intérieur français Manuel Valls, qui s’est exprimé dans un communiqué publié sur le site du ministère. « Il regrette cette diffusion au moment même où la justice est saisie. Aucune précaution n’a été prise pour respecter les familles des victimes », précise le communiqué.

« Moi la mort je l’aime »

Le contenu de la vidéo est bien loin des déclarations fracassantes promises par l’avocate de Mohamed Merah. C’est un homme sûr de lui que l’on entend, et étrangement posé. Il revient sur ses crimes qu’il semble assumer.

«  Je suis quelqu’un de déterminé, je n’ai pas fait ça pour me laisser attraper, t’as vu. Là, on négocie, tu vois. Après, en dehors des négociations, n’oublie pas que j’ai les armes à la main, je sais ce qui va se passer, je sais comment vous opérez pour intervenir. Je sais que vous risquez de m’abattre, c’est un risque que je prends » », explique le jeune homme, qui n’a cessé de marteler : « Moi la mort je l’aime comme vous vous aimez la vie.»

Le quotidien Le Monde, retranscrit une partie de ces enregistrements, dans lesquels Merah reviendrait sur ses voyages en Afghanistan et au Pakistan, où il aurait été formé. « Je suis pas un professionnel, j’ai reçu un petit entraînement. Il y a toute une organisation derrière tout ça », explique-t-il.

En outre, le document audio prouverait que des négociations ont été menées jusqu’au bout, une version qui malmène l’argumentaire des avocates du père de Mohamed Merah.

 Une diffusion assumée ?

La chaine TF1 aurait affirmé aux médias qu’elle serait bien en possession d’un enregistrement de 4 heures.  Dans la presse française, la chaine et la production de l’émission assume la diffusion mais depuis ce matin il est impossible de voir la vidéo. Contactée par Algérie Focus, la société de production Elephant & Cie n’a pas eu le temps de nous répondre.

Une enquête a été ouverte par l’IGPN (la police des polices) pour trouver d’où viennent les fuites, comme le laissait entendre le communiqué de Manuel Valls, « Il convient donc de s’interroger sur les moyens par lesquels le diffuseur a pu se procurer le dit enregistrement .»

Voir un extrait de la vidéo de Merah diffusée par TF1

Amina Boumazza

Article précédentConduite algérienne, ralentir ou accélérer ?
Article suivant6 athlètes algériens qualifiés pour les J.O. 2012