C’est le sélectionneur national qui le dit ! Vahid Halilhodzic estime qu’une victoire face à la Belgique demain mardi à l’occasion du premier match des Verts pour la Coupe du Monde équivaudra à l’incroyable succès de la sélection Algérienne contre l’Allemagne en 1982.

« Gagner contre la Belgique serait vraisemblablement le plus grand exploit de l’Algérie après celui de 1982 et la victoire face à l’Allemagne », a expliqué samedi le coach Vahid. Dimanche, c’est son adjoint Noureddine Kourichi qui abondait dans le même sens. L’entraîneur adjoint de l’équipe nationale a reconnu qu’il faudra s’inspirer de l’exemple de l’équipe de 1982 pour remporter la victoire contre la redoutable Belgique, l’une des équipes les plus talentueuses du continent européen. « Ce jour là, tout le monde prédisait une large victoire des Allemands, personne ne donnait cher de notre peau, mais une fois sur le terrain, nous avions prouvé que les Algériens sont capables de battre n’importe quelle équipe. J’espère que ça sera le cas ce mardi », a rappelé à ce propos Kourichi, qui a fait partie de la glorieuse équipe nationale de 1982 éliminée du premier tour après une combine conclue entre l’Allemagne et l’Autriche. Il aura donc fallu que deux grandes nations européennes de football trichent pour priver cette magnifique sélection algérienne d’une qualification pour le deuxième tour.
Mais l’Algérie de 2014 pourra-t-elle faire mieux que l’Algérie de 1982 ? Beaucoup d’observateurs ont exprimé leurs doutes car, estiment-ils, la qualité de l’effectif de la sélection de 1982, composée majoritairement par des joueurs formés localement dans des grands clubs algériens, n’a pas d’équivalent en 2014. Ceci dit, Madjid Bougherra, le capitaine de la sélection nationale, a fait savoir dès l’arrivée de l’équipe algérienne au Brésil que ses coéquipiers comptent bien entrer dans l’histoire comme leurs aînés de 1982. Reste maintenant à faire ses preuves sur le terrain, ce mardi face à la Belgique. Cette entrée en lice de l’Algérie en Coupe du Monde sera probablement le match le plus difficile des Verts pendant tout leur parcours brésilien.
Article précédentLe Washington Post : la sélection algérienne, l’autre équipe de France du Mondial 2014 ?
Article suivantOn a testé pour vous : Le Restaurant Turquoise