Les yeux rougis mais le sourire aux lèvres, Neymar s’est exprimé samedi soir dans une vidéo relayée par l’Agence France Presse.

« Ils m’ont volé mon rêve »

Forfait depuis le match opposant la Colombie et le Brésil, Neymar s’est exprimé samedi dans un court message vidéo.

« Compatriotes, commission technique, joueurs, supporters, c’est un moment très difficile. Il me manque les mots pour me dire ce qu’il se passe dans ma tête et dans mon cœur. Je voulais seulement vous dire que je vais revenir le plus rapidement possible et quand on l’attendra le moins. Je voudrais vous remercier pour tout le soutien et l’affection que vous avez eus pour moi, ce que vous avez écrit, les messages, tout. Et dire que mon rêve n’est pas encore terminé. Il a été brisé par un coup mais il continue. J’ai la certitude que mes coéquipiers vont faire tout pour que je puisse réaliser mon rêve d’être champion du monde. Mon rêve était de joueur la finale de la Coupe du monde, mais cela ne sera pas cette fois. Je suis sûre qu’ils vont gagner cette coupe et qu’ils seront champions du monde. Je vais être avec eux, et les Brésiliens vont célébrer tout cela. Merci à tous, je vous embrasse », a dit le joueur brésilien.

Neymar, martyr du Mondial 2014 ?

L’attaquant phare de la sélection brésilienne a été blessé lors du quart de finale entre le Brésil et la Colombie, remporté 2-1 par les brésiliens, vendredi 4 juillet dernier. Victime d’un coup de genou porté involontairement par le défenseur colombien Juan Camilo Zuniga, Neymar souffre d’une fracture au niveau de la 3e vertèbre lombaire.

« Ce n’est pas une fracture très sérieuse mais il va devoir porter une ceinture qui limite les mouvements », a déclaré le médecin de l’équipe brésilienne, Rodrigo Lasmar, à l’issue du match.

Neymar ne sera donc pas en mesure de jouer la demi-finale qui opposera mardi le Brésil et l’Allemagne. Ses coéquipiers de la Seleçao savent que, sans leur attaquant vedette, la fin de la compétition sera particulièrement difficile. « C’est un joueur très important. Ça va être douloureux. Mais nous allons aussi lutter pour lui. Nous ne pouvons pas nous arrêter », a déclaré le défenseur Maicon. Même mélange de tristesse et de détermination chez l’attaquant Hulk : « C’est triste. Neymar a tellement pris soin de lui pour disputer cette Coupe. Nous devons surmonter cela. C’est un motif de plus pour nous battre, et si Dieu le veut, nous serons champions ».

Juan Zuniga se défend de toute intention malveillante

La FIFA a affirmé qu’elle prenait l’affaire très au sérieux. « Les images vidéo et les rapports des officiels du quart de finale vont être analysés pour voir s’il y a lieu d’ouvrir ou non une procédure disciplinaire contre le défenseur Juan Zuniga qui a blessé Neymar », a indiqué Delia Fischer, responsable de la communication de la FIFA.

Malgré cela, le sélectionneur brésilien, Luiz Felipe Scolari, ne décolère pas. « Je pose la question : même pas un carton jaune, rien ? Tout le monde sait que Neymar est chassé sur le terrain. Ça fait 3 matchs que ça arrive », a-t-il souligné après le match.

Le défenseur colombien se défend, quant à lui, de toute intention malveillante. « Quand je suis sur le terrain, je fais tout pour défendre mon pays et le maillot, mais sans intention de blesser un adversaire. C’était un match que les deux équipes voulaient gagner. C’était devenu un peu chaud. Il y avait des tacles forts, mais les Brésiliens faisaient pareil. C’est normal, » a-t-il expliqué.

Juan Zuniga s’est même fendu d’une lettre d’excuses, adressée à Neymar mais publiée sur le site de la Fédération colombienne de football (FCF). « Je regrette profondément la triste blessure dont a été victime Neymar. J’ai de la peine à cause de cette situation qui est le résultat d’une action normale de jeu, laquelle ne contenait ni mauvaise intention, ni méchanceté, ni imprudence de ma part. Je veux t’envoyer un salut spécial, Neymar. Je t’admire, je te respecte et je te considère comme l’un des meilleurs joueurs du monde. J’espère que tu récupéreras vite et que tu reviendras bientôt pour nous permettre de voir dans le football un sport plein des vertus et des qualités que j’ai sans aucun doute toujours mises en pratique en 12 ans de professionnalisme », écrit celui qui a, depuis l’accident, reçu de nombreuses menaces de mort sur les réseaux sociaux.

Article précédentMilan AC, Liverpool, As Roma, Toottenham : Les Fennecs affolent les clubs européens
Article suivantAlgérie : cette année, les dé-jeûneurs du Ramadhan peinent à mobiliser