Journaliste et réalisateur, Carole Filiu et Ferhat Mouhali lancent une levée de fonds et invitent les internautes à participer au projet de leur prochain documentaire sur « ce que la France et l’Algérie ont toujours caché à propos de la guerre d’Algérie » :  » Ne nous racontez plus d’histoires ». 

Elle est journaliste, il est réalisateur. Elle est française, fille de pieds-noirs,  il est Algérien. Ils ont vécu la même guerre mais ont en mémoire des souvenirs différents. Un départ précipité et douloureux pour l’une. « Le récit mythifié d’une indépendance glorieuse » pour l’autre. Ensemble à la vie comme à la scène, Carole Filiu et Ferhat Mouhali sont animés par un projet commun : réaliser un film pour tenter de faire la lumière sur « ce qui a été caché au sujet de la guerre d’Algérie » en donnant la parole aux « discours des témoins volontairement oubliés, des historiens qui se battent contre la guerre des mémoires pour faire entendre une vérité qui agace. Un chemin qui nous mène vers la remise en question de notre passé, la réponse à nos incertitudes et une meilleure compréhension de l’autre », peut-on lire sur kisskissbankbank.com, une plateforme de financement participatif à laquelle les réalisateurs ont fait appel pour permettre aux internautes de contribuer financièrement afin que le projet puisse se concrétiser.

Voici un avant-goût du synopsis:

Le 5 juillet 1962, l’Algérie se libère après sept ans d’une guerre meurtrière et cruelle. Depuis, la France et son ancienne colonie manipulent l’écriture de l’histoire de ce conflit. L’armée algérienne a fait de cette guerre le mythe fondateur qui légitime sa place au pouvoir. La France a rendu tabou la torture, l’abandon des harkis, le refus des soldats à participer à cette guerre, le soutien de certains Français au FLN. Aujourd’hui, la guerre des mémoires enflamment toujours certains extrémistes, Il est temps d’éclairer l’histoire pour qu’Algériens et Français construisent ensemble une relation plus apaisée.
« Ne nous racontez plus d’histoires ! » vous fait découvrir ce que ces deux Etats nous ont caché sur cette guerre depuis cinquante ans.

Si le projet vous séduit. Faites un tour sur la page de la collecte:  http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/ne-nous-racontez-plus-d-histoires et contribuer à la naissance de « Ne nous racontez plus d’histoire ».

En 2012, la journaliste Carole Filiu proposait « Fatea » ( Femmes au travail en Algérie), un webdocumentaire d’une grande qualité dans lequel neuf femmes s’exprimaient librement sur « leurs espoirs et désirs de changement ».

Article précédentAlgérie : la révision de l’allocation touristique « n’est pas à l’ordre du jour »
Article suivantDes bourses pour les étudiants algériens qui souhaitent faire un échange universitaire en Turquie