Les rumeurs vont bon train. Et certaines informations diffusées par le bouche-à-oreille ont semé une véritable psychose. Le 17 avril, à savoir demain, les Algériens subiront une véritable pénurie de produits alimentaires de base. Depuis quelques jours, cette mauvaise nouvelle a poussé de nombreux algériens à prendre d’assaut les magasins d’alimentation générale et les supérettes pour s’approvisionner avant le terrible jour J.

Toutefois, rien de cela n’est vrai. C’est du moins ce qu’assure le porte-parole de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Tahar Bounouar. Ce dernier jure qu’il n’y aura aucune pénurie des produits alimentaires le jour de l’élection présidentielle. Une journée durant laquelle des troubles peuvent éclater, prévoient des observateurs inquiets, à cause de cette guerre de clans qui opposent les partisans d’Ali Benflis à ceux d’Abdelaziz Bouteflika. Sauf que pour l’heure, tout cela n’est que pure spéculation. Une spéculation qui a suffi pour susciter la panique parmi les Algériens.

« Il y aura pas moins de 43 marchés de gros de fruits et légumes qui travailleront le plus normalement du monde le jour de l’élection présidentielle. Ils vont donc pouvoir fournir aux commerçants les produits nécessaires afin d’éviter toute pénurie. Les commerces ne devraient pas être fermés aussi », rassure le porte-parole de l’UGTA dans ses déclarations à la presse nationale. Ces annonces devraient calmer un tant soit peu les angoisses des Algériens. Ces derniers observent avec beaucoup d’inquiétude les informations mensongères diffusées par des chaînes de télévision comme Ennahar TV qui accablent le camp Benflis en les accusant de vouloir semer la violence en Algérie le soir du 17 avril.