On a beaucoup commenté, ces derniers jours, l’histoire de ce lycée d’El Borma, dans la wilaya d’Ouargla, qui s’est distingué avec un 0,00% de réussite au BAC. Mais on a complètement éludé le cas de Fadia Fertas, une lycéenne de la région, qui a eu son Bac avec la belle moyenne 18,65/20. Indignée par le fait qu’elle n’ait pas été honorée par les pouvoirs publics, la population compte lui organiser sa propre cérémonie.

Ce qui a le plus irrité les internautes sur la page Facebook Nas Ouargla News, c’est le fait que les autorités aient totalement ignoré cette bachelière qui n’a pas été invitée à la cérémonie, organisée jeudi, à l’honneur des lauréats du Bac 2017. Les ouarglis ont largement relayé le cas de cette jeune femme évoquant une injustice commise contre une lauréate qui a décroché son Bac avec une mention «excellent».

Selon des sources locales, Fertas Fadia, accompagnée de ses parents, s’est rendue à la direction de l’education d’Ouargla pour demander des explications. Sur place, on lui a répondu: «Rien ne nous est parvenu d’Alger».

Dépités de voir l’une des leurs traitée de la sorte, des internautes ont lancé un appel pour organiser une cérémonie à Fadia et à ces proches. «Nous avons décidé de l’honorer nous-mêmes à notre niveau», ont-ils annoncé.

Massi M.

Article précédentAfin d’accélérer les travaux/ Des moyens financiers et matériels supplémentaires affectés à la Grande Mosquée d’Alger 
Article suivantContribution/ Droit international, l’affreuse imposture de l’Occident