blank

Pour mieux préparer les élections législatives de l’an prochain, Ahmed Ouyahia se « modernise ». Le secrétaire général du RND, qui a récemment affirmé que la technologie lui est « presque » étrangère, a donc fini par poster un message sur la nouvelle page ouverte par son parti sur Facebook. 

https://www.youtube.com/watch?v=ICuMbNq7w5k

A l’issue d’une réunion du Bureau national de son parti, tenue samedi à Alger, le secrétaire général du RND a en effet adressé un message vidéo à ses militants et aux Algériens. Et une fois n’est pas coutume, le directeur de cabinet de la présidence de la république s’est adressé aux Algériens en quatre langues. En plus de l’arabe, du berbère et du Français, Ouyahia a utilisé l’Anglais pour parler aux Algériens habitant dans les pays anglo-saxons. Il leur parle de son parti et des «défis » qu’il faudra relever.

Ce message prouve que l’ancien premier ministre a vraiment pris conscience que les nouvelles technologies de l’Information sont indispensables pour véhiculer les messages politiques dans note temps. Sauf que cette immersion technologique de Ouyahia peut être confrontée à la réalité. L’homme, qui fait déjà figure de dinosaure de la vie politique nationale dont il est un acteur depuis plus de 20 ans, est connu pour son discours versatile. Ouyahia, qui veut montrer un visage d’homme moderne, est connu pour être un partisan de l’ordre ancien. Pis, il excelle dans l’art de recycler les vieilles recettes pour les proposer aux Algériens sous de nouvelles appellations.

Puis, Ahmed Ouyahia, qui ne cache plus ses ambitions présidentielles, fera tout pour devenir ne « numéro1 », lui qui a toujours été un éternel second. Parviendra-t-il à ses fins sans trafiquer les élections ?

Essaïd Wakli

Article précédentCinémathèque Algérienne/Un acteur humilié pour avoir… participé au festival de Cannes
Article suivantCommunication politique/ Ouyahia, dans la peau de l’homme nouveau