Nouvelle frayeur au sein de l’armée algérienne à In Amenas, dans la wilaya d’Illizi, au sud du pays. Un Hélicoptère de l’armée a failli se crasher en ratant son décollage sur la piste de l’aéroport  Zarzaïtine d’In-Amenas, a-t-on appris de la part d’une source militaire. 

Fort heureusement, cet accident a causé plus de peur que de mal. L’appareil est retombé sur la piste de l’aéroport occasionnant des dégâts matériels mais aucune victime n’est à déplorer, nous a-t-on assuré. Pour l’heure, le ministère de la Défense n’a donné aucune information supplémentaire et même l’agence gouvernementale l’APS vient de confirmer cet accident sans préciser les circonstances réelles dans lequel il est survenu. 

Après le crash d’Oum el Bouaghi

Cet accident intervient quelques semaines après le crash de l’avion militaire Hercule C130 sur djebel Fertas dans la wilaya d’Oum el Bouaghi, alors qu’il reliait Tamanrasset à l’aéroport de Constantine. Ce crash avait tué 77 personnes, des militaires accompagnés de leurs familles. Seul un voyageur, Nimer Djeboul, caporal-chef de l’ANP, âgé de 27 ans, a survécu à ce drame.

Article précédentPlus de 300 observateurs étrangers envoyés en Algérie pour contrôler l’élection présidentielle
Article suivantRevue de Presse. Rassemblements à Alger : « 264 personnes, dont 30 journalistes, ont été interpellées puis relâchées »