Plusieurs daïras du pays connaissent une forte affluence en raison des passeports biométriques. Cela est lié au fait que la loi de finance pour l’année 2015 prévoit de revoir à la hausse le prix du timbre fiscal pour le passeport biométrique, qui sera désormais d’une validité de 10 ans, au lieu de 5, passant de 2000 à 6000 dinars.

Le fait que le passeport ordinaire ne sera plus valable à compter du mois de novembre 2015 va provoquer une grande affluence dans les semaines à venir. Par prévention, le Ministère de l’intérieur a fait installer, il y a une semaine, une nouvelle machine de personnalisation qui permet de doubler la capacité de production des passeports biométriques, qui est actuellement de 10 000 unités / Jour. Ce qui veut dire que 20 000 passeports biométriques seront fabriqués quotidiennement.

C’est ce qu’a indiqué, dans des propos repris par l’APS, Abdelrezak Henni, directeur général de la modernisation au ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Celui-ci a ajouté qu’ «un appel d’offres pour doter l’ensemble des daïras du pays de stations d’enrôlement supplémentaires permettra d’atténuer la tension sur la demande croissante de passeports biométriques». En somme, tous sera fait, selon ce responsable, pour que ces daïras, réussissent à faire face à la forte demande.

Elyas Nour