Le ministre algérien de l’énergie a émis la possibilité d’une réunion extraordinaire de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole pour discuter de la chute des prix du pétrole.

Youcef Yousfi a annoncé hier à Alger que la dernière réunion de l’OPEP avait abouti sur la promesse d’un rassemblement pour corriger les déséquilibres, si le marché atteignait un certain point. Il n’a pas dit quelle était la ligne rouge.

Le prix brut a oscillé autour des 80 dollars le baril dans les dernières semaines. Mais le pétrole a grimpé vendredi après que les dirigeants européens aient pris des mesures énergiques pour mettre fin à une crise de la dette qui a sapé la confiance dans l’économie mondiale.

A la fin de la semaine, le pétrole brut de référence atteignait presque les 85 dollars le baril.

Yousfi insiste sur la surproduction de certains Etats : il y aurait aujourd’hui 2 millions de barils de plus sur le marché qu’il y a un an.

Sarah Haderbache

Article précédentDans une semaine, le plus grand procès algérien par Kamel Daoud
Article suivantAir Algérie investit 60 milliards de DA pour élargir sa structure