A Alger-centre, l’extrême précarité que subit un réfugié subsaharien, un ressortissant malien, émeut les habitants du quartier de Khelifa Boukhalfa, anciennement Meissonier. Chaque soir, au moment où un froid glacial paralyse le centre de la capitale, ce réfugié tentent de se cacher dans une impasse à la recherche d’un abri pour se réchauffer.

Abandonné à lui-même, privé de la moindre assistance, ce réfugié passe ses nuits dans des conditions tragiques. Emmitouflé dans une couverture sale, trouée, tâchée, ce ressortissant subsaharien dort sur un simple matelas défiguré par des répugnantes tâches de moisissure au milieu des rues désertes de ce vieil quartier d’Alger-centre. Quelques-fois, des habitants viennent à son secours pour le nourrir afin qu’il puisse mieux résister au froid terrifiant des nuits solitaires. Mais face à cette misère innommable, plusieurs habitants, témoins impuissants de cette déchéance humaine, lancent un cri de détresse et appellent les services sociaux à intervenir pour sauver cette vie en danger que la mort risque d’emporter dans l’indifférence générale.

subsaharien 2

subsaharien 3

subsaharien 4