La traditionnelle pluie d’étoiles filantes de l’été atteindra son maximum dans la nuit de mardi à mercredi et dans celle de mercredi à jeudi, et devrait permettre de voir jusqu’à une météore par minute là où le ciel est dégagé, a indiqué mardi l’International Meteor Organization (IMO).

Comme chaque été, la Terre croise, du 17 juillet au 24 août, la trajectoire d?un essaim de poussières laissées par la comète Swift-Tuttle (du nom de ses découvreurs, Lewis Swift et Horace Tuttle, en 1862). Par un effet de perspective, les Perséides semblent toutes provenir d’un même point de fuite, le « radiant », dans la constellation de Persée, d’où leur nom.

En pénétrant dans l’atmopshère terrestre, à 59 kilomètres par seconde, ces grains de poussière s’échauffent et se désintègrent. Le phénomène est observable à l’oeil nu et ne requiert aucun équipement particulier.

Jusqu’à une étoile filante par minute devrait pouvoir être observée, mais la présence du dernier quartier de la Lune gênera toutefois la vision des perséides cette année, selon l’IMO.

Le pic du nombre d’étoiles filantes devrait être atteint entre 17H30 et 20H00 GMT le 12 août, mais pourrait également se produire aux alentours de 09H00 GMT, voire 08H00 GMT, selon différents experts cités par l’IMO.

Article précédent«L’Algérie ne sera jamais à l’OMC»
Article suivantAlgérie. 7 morts et 1.017 blessés sur les routes durant la première semaine d’août