Plus de 250 personnes ont manifesté mercredi matin dans les rues à Béjaïa pour dénoncer la « mascarade » électorale et demander le départ du « régime mafieux ». Ces manifestants se sont rassemblés devant le siège de la wilaya de Béjaïa, située à plus de 200 Km d’Alger, pour dire non au 4e mandat que brigue Abdelaziz Bouteflika. 

Organisée suite à l’appel du mouvement « Barakat! », cette manifestation a mobilisé des jeunes étudiants, chômeurs ou simples militants en faveur de la démocratie en Algérie. « Le rassemblement s’est déroulé tranquillement et aucun incident n’a été signalé », assure à ce propos un des responsables de l’encadrement de cette action de protestation qui vise à provoquer un débat national sur la situation politique qui prévaut en ce moment en Algérie.

« La population a salué notre initiative pacifique et les services de sécurité n’ont procédé à aucune arrestation », confie notre interlocuteur d’après lequel cette mobilisation a été une réussite. Pour rappel, demain jeudi, c’est à Annaba qu’un autre grand rassemblement est prévu par les militants du Mouvement « Barakat! ». Samedi, une autre manifestation sera organisée dans une commune de la wilaya d’El Bayadh, une ville située à prés de 370 Km au sud de la ville d’Oran.  Pour l’heure, aucune action n’a été encore prévue à Alger, la capitale.

Article précédentPourquoi l’Algérie ne peut pas être un pays émergent ?
Article suivantPaolo Scaroni, un «ami» de Chakib Khelil, condamné par la justice italienne