canicule Dans un bulletin météo spécial diffué hier, l’office national de météorologie (ONM) prévoit à partir d’aujourd’hui et jusqu’à la fin de semaine, des températures de 40°, voire plus, dans des villes côtières, et 46 à l’intérieur du pays. L’ONM indique que les wilayas concernées par ces pics élevés des températures, notamment durant la journée de demain, seront Tlemcen, Aïn Temouchent, Oran, Sidi Bel-Abbès, Mascara, Relizane, Tissemsilt, Mostaganem, Chlef, Aïn Defla, Tipasa, Alger, Blida, Médéa, Boumerdès,Tizi-Ouzou, Bouira, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, El-Tarf, M’sila, Bordj Bou-Arréridj, Sétif, Mila, Constantine, Souk-Ahras, Oum El-Bouagui et Guelma.

Ces températures record surviennent après les pics de la semaine dernière et qui ont duré de mardi jusqu’à vendredi et avaient atteint 41 à 45 degrés sur les wilayas côtières et de 46, 48 et 50 degrés dans les wilayas du Sud. Ces pics ont été observés lundi et mardi à Tizi-Ouzou, Bouira, Béjaïa, Jijel, Skikda, Annaba, El-Tarf, M’sila, Constantine et Guelma et, à partir de jeudi, sur l’ensemble des wilayas du centre et de l’ouest.

Selon les météorologues, ces températures sont saisonnières et confirment la version des anciens qui appellent cette période «smayem» s’étalant généralement de la mi-juillet à la mi-août. Mais ce sont notamment les services de la Protection civile qui auront beaucoup à intervenir du fait que cette canicule est synonyme d’incendies de forêts. Le dernier bilan dressé par la direction générale des forêts (DGF) remonte au 7 juillet dernier et a ressorti, à travers un communiqué, que durant la semaine du 24 juin au 3 juillet, 153 foyers d’incendie ayant parcouru une superficie de 452 hectares dont 198 ha en forêts ont été enregistrés.

Ainsi, il a été enregistré durant cette période, une moyenne de 22 foyers par jour et une superficie de 3 ha par foyer, avait précisé la même source. Entre le 1er juin et le 3 juillet, il a été enregistré 416 foyers ayant parcouru une superficie totale de 1.370 ha dont 425 ha en forêts, soit une moyenne de 13 foyers/jour et 3 ha/foyer, soulignait par ailleurs la DGF qui rappelle que durant la même période de l’année 2008, il a été enregistré 174 foyers ayant parcouru une superficie totale de 814 ha dont 381 ha en forêts. Il n’en demeure pas moins que l’une des wilayas les plus touchées par les feux de forêts reste celle de Béjaïa où 180 hectares de végétation, dont plus de 30 ha d’arbres fruitiers, sont partis en fumée en l’espace de 24 heures.

Ce bilan, donné par la Protection civile indique, dans le même contexte, que 24 départs de feu ont été dénombrés dans toutes les régions de la wilaya dont le plus ravageur aura été celui déploré au lieu-dit Tala-Oughras dans la circonscription de Tala-Hamza, à 15 km au Sud-est de Béjaïa, qui, à lui seul, a anéanti 150 hectares de végétation. Cette vague d’incendies a porté à 309 hectares la superficie parcourue par le feu depuis l’ouverture de la saison estivale, nettement en augmentation par rapport à la même période des années 2008 et 2007 où les dégâts étaient respectivement de 24,3 et 46,8 hectares. L’explication tient à l’aggravation des conditions climatiques et à l’intrusion du vent qui a fortement favorisé la propagation des flammes et d’éléments incandescents.

M.A.Y
Avec Le Financier

Article précédentTrans-saharian gas pipeline (TSGP) : L’Algérie, le Niger et le Nigeria se frottent les mains
Article suivantAppels d'offres pour 5 nouvelles lignes ferroviaires lancés : La SNTF passe à la vitesse supérieure