blank
Plus de 400 éléments d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) activent toujours dans les maquis et les montagnes de Kabylie, selon les récentes estimations des services en charge de la lutte antiterroriste obtenues par TSA de sources sécuritaires.
Ce chiffre a été arrêté lors d’une importante réunion de responsables militaires à Boumerdès pour évaluer la présence des terroristes dans les wilayas de Boumerdès, Bouira et Tizi Ouzou, fiefs d’Aqmi, selon les mêmes sources.Cette réunion a été tenue une semaine après l’élimination, le 23 février, de huit terroristes par l’armée à Boumerdès. « La réunion était aussi destinée à évaluer la lutte antiterroriste sur le terrain dans les wilayas du centre et le plan sécuritaire exceptionnel pour affronter Aqmi », ajoute une source sécuritaire. « De hauts gradés de la première Région militaire et du DRS, les responsables des secteurs militaires et de la gendarmerie et des chefs de sûreté des trois wilayas ont assisté à cette réunion », a précisé la même source.
Sur 400 terroristes encore en activité en Kabylie, 280 se trouvent dans la wilaya de Bouira, 73 hommes armés à Boumerdès et 50 extrémistes à Tizi Ouzou, selon les mêmes sources.
Article précédentToutes les régions d’Algérie auront-elles enfin le droit à un développement égalitaire ?
Article suivant86 nouvelles spécialités dans le tourisme et l’agriculture