L’organisation Reporters sans frontières a dénoncé mercredi 3 septembre la condamnation en appel de Youcef Ould Dada, ce citoyen de Ghardaïa qui avait partagé une vidéo montrant des policiers en train de voler.

Dans un communiqué publié mercredi 3 septembre, Reporters sans frontières (RSF) s’est dite « scandalisée par le verdict » prononcé le 1er septembre dernier.

« En confirmant la condamnation de ce citoyen à une peine de prison aussi sévère qu’absurde, l’état algérien veut envoyer un signal fort à tous ceux qui seraient tentés de dénoncer les abus de la police », déclare Virginie Dangles, adjointe à la direction de la recherche de Reporters sans frontières, dans le communiqué.

 RSF rappelle que Youcef Ould Dada est en prison depuis le 27 mars dernier. Cet informaticien de 47 ans a été condamné le 10 juin dernier à deux ans de prison ferme et une amende de 100 000 DA pour « atteinte à l’intérêt national » et « outrage à un corps constitué ». La condamnation a été confirmée en appel le 1er septembre.

 Lire notre article : Condamnation du blogueur de Ghardaïa, les cyber-activistes algériens sont prévenus

 La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH) a elle aussi réagit à cette condamnation. Elle a dénoncé sur son site Internet des poursuites « infondées » et a appelé à « un procès équitable ». La Ligue a fait part de son intention de se pourvoir en cassation, et a réitéré son appel aux différents acteurs pour « une mobilisation active face aux harcèlements de toute nature contre la liberté d’expression ».