La ministre de la Culture, Nadia Labidi, a déposé plainte jeudi 7 mai contre Louisa Hanoune pour « diffamation ». Le Parti des Travailleurs, qui soutient sa patronne, se dit prêt à « apporter les preuves et les documents nécessaires ».

Nouveau rebond dans le bras de fer qui oppose la ministre de la Culture, déjà dans la tourmente, à Louisa Hanoune, l’intraitable secrétaire générale du Parti des Travailleurs (PT). Nadia Labidi a annoncé vendredi 8 mai, via un communiqué transmis à l’APS, qu’elle attaque en justice la Dame de fer pour « diffamation ».

« Comme je l’ai annoncé, j’ai demandé à mes avocats de déposer plainte pour diffamation contre Mme Louisa Hanoune », a ainsi déclaré la ministre de la Culture, qui précise, plus loin : « Cette plainte a été déposée le jeudi 7 mai auprès du Tribunal de Sidi M’Hamed ».

Une première en Algérie

De son côté, le Parti des Travailleurs, solidaire de Louisa Hanoune, dit ne pas craindre ces représailles. « Louisa Hanoune n’a encore rien reçu de la justice. Mais, nous nous voulons bien que la justice fasse son travail dans cette affaire. On n’est prêt à montrer toutes les preuves et documents qu’on a déjà montrés à l’APN », réagit Djellal Djoudi, député du PT et ex-directeur de campagne de Louisa Hanoune, durant l’élection présidentielle 2014, joint ce samedi par la rédaction d’Algérie-Focus. « Ce serait une première en Algérie. Mais mieux vaut un procès à ce stade plutôt que d’en arriver au point d’avoir une nouvelle affaire Khalifa. Le Parti des Travailleurs continuera de mener son combat contre l’oligarchie, la corruption et les conflits d’intérêts », insiste-t-il.

Article précédentClassement : Alger, 5è ville africaine au plus grand potentiel
Article suivantVidéo. Enrico Macias « orphelin » de l’Algérie