Ahmed Ouyahia a affirmé que ce qui est arrivé à Chakib Khelil est une « grande injustice ». Il a plaidé en faveur de l’amnistie fiscale et déclaré son soutien à Abdelkader Messahel.

Intervenant ce mercredi sur les ondes de la radio nationale en qualité de SG du RND, M. Ahmed Ouyahia a fait des déclarations tout à fait inattendues. Le patron du RND a affirmé que des «cadres valeureux ont été victimes d’injustices». La pire d’entre elles, estime-t-il, c’est la procédure judiciaire qui a eu raison de l’ex-ministre d l’Energie Chakib Khelil. Selon lui, c’était là «une terrible injustice».

M. Ouyahia a eu aussi à intervenir au sujet de l’amnistie fiscale, une idée que son parti est prêt à soutenir, a-t-il dit, ajoutant qu’une tel acte peut avoir des effets positifs sur l’économie nationale. Il a ensuite tenu à marquer l’hostilité de sa formation politique à un changement de la monnaie nationale.

M. Ouyahia est également intervenu pour soutenir le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, qui a accusé le Maroc de blanchir l’argent du hachisch dans les banques africaines. Le patron du RND a insisté sur le fait que son parti apporte «un soutien sans réserve à la diplomatie algérienne (…) si les Marocains se sont énervés, c’est leur problème», a-t-il encore affirmé.

M.M.