paris

La France officiellement poursuit sa campagne hostile contre l’islam en fermant mardi une mosquée de la banlieue nord.

Les autorités françaises ont soutenu que la mosquée prononce des sermons qui incitent à la haine et à la violence et glorifient le terrorisme, où ils ont pris la décision de fermeture pour 06 mois, ce qui empêchera les expatriés musulmans d’effectuer des prières.

Des médias étrangers ont cité le ministère français de l’Intérieur selon lequel l’imam de la mosquée concerné par la fermeture est un imam officiel qui glorifie le jihad et les combattants et les décrit comme des héros.

L’Intérieur français a expliqué que l’imam lui-même est très critique envers les infidèles et promeut l’idée que les sociétés occidentales sont hostiles à la religion islamique.

Le même ministère a souligné que l’imam appelle les musulmans à rompre avec la République française et incite à la haine des homosexuels, des juifs et des chrétiens.

Ce qui est peut-être étrange, c’est que l’imam n’a pas été déféré à une information judiciaire, considérant que l’incitation au terrorisme est un crime puni par la loi française, ce qui indique qu’il ne s’agit que de fausses accusations.

De son côté, le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin a révélé, en juillet dernier, que le gouvernement français avait pris des mesures pour fermer 06 mosquées dans 05 provinces, et dissoudre un certain nombre d’associations, en raison de leur « promotion de l’islam extrémiste ».

Gerald Darmanan a confirmé que la France se prépare à dissoudre davantage d’associations.

Le même responsable a expliqué que les lieux de culte soupçonnés de propager l’extrémisme sont sous la tutelle des services de renseignement français depuis 2020.

Dans le cadre de la lutte contre le « extrémisme  islamique », Paris a effectué, depuis 2017, environ 24.000 perquisitions et 650 fermetures de lieux visités par des militants « islamistes », selon le ministre français de l’Intérieur.

La France officielle utilise le terme « islam radical » pour justifier sa campagne contre tout ce qui touche à la religion islamique.