Après moult tractations et la vague d’indignation populaire, relayée notamment par les réseaux sociaux, il a été, selon toute vraisemblance, décidé que les députés seront privés des 248 millions de centimes de prime de fin de mandat.  

Rapportée par le quotidien arabophone El-Bilad, l’information fait état d’une annulation officielle de cette prime controversée qui a déchaîné les passions ces dernières semaines.

Selon El-Bilad, cette annulation intervient suite à des pressions importantes exercées par le chef du groupe parlementaire FLN et néanmoins milliardaire, Baha Eddine Tliba. Cet état de fait a créé, selon la même source, un climat de mécontentement au sein des députés de la majorité.

Cependant, il faut souligner que l’annulation de cette prime, qui frise l’indécence, a surtout été engendrée par l’indignation des Algériens de voir leurs « représentants » jouir de privilèges démesurés, alors qu’eux sont soumis à une dure politique d’austérité.

Massi M.

Article précédentEn Algérie, les responsables essaient vraiment de faire leur travail ! Par Aziz Benyahia
Article suivantLoi de finances 2017/ Les députés…alourdissent certaines taxes proposées par le gouvernement