L’agence de presse officielle, l’APS, a indiqué, mardi, que le gouvernement décrétera, à partir du premier trimestre 2017, une interdiction d’importation de toute forme de produits pyrotechniques. Le décret exécutif en question s’appuiera  sur un autre décret, datant de 1988, qui n’a jamais été effectivement appliqué.  

Le décret en question apportera des modifications à l’ancien décret afin de permettre la classification des produits pyrotechniques, sous toutes leurs formes, comme substances sensibles interdites à l’importation.

Notons cependant que l’importation ainsi que les conditions de commercialisation de ce type de produits ont de tout temps été une question délicate en Algérie. Malgré la sévérité du cadre juridique, les autorités n’ont jamais manifesté de réelle volonté de contrôler l’importation et la commercialisation de ces produits qui ont, notons-le, généré plus de 300 milliards de centimes cette année.

Massi M.

Article précédentJour de l’an/ Dérapage intégriste de la Fédération algérienne des consommateurs
Article suivantVidéo. En images/ La situation catastrophique des patients de l’hôpital psychiatrique de Sidi Bel-Abbès