La belle forêt de Bouchaoui a abrité une festivité particulière ce  samedi 11 octobre.  En présence d’un dispositif sécuritaire impressionnant qui a quadrillé ce lieu de villégiature très privilégié par les algérois en quête d’évasion, l’ambassadrice des États-Unis en Algérie, Joan A. Polaschik, a organisé un footing auquel ont été conviés les employés de le représentation diplomatique américaine à Alger, mais aussi une dizaine de diplomates étrangers représentant plusieurs autres pays. 

Selon une source à l’ambassade des Etats-Unis, cette initiative « sympathique », qui en est à sa 4e édition,  se veut-être un rendez-vous annuel qui regroupe les acteurs du cercle diplomatique américain à Alger. Cette année, une invitation a été adressée aux autres diplomates occidentaux établis à Alger. Selon notre source, l’objectif était de parcourir 10 Km à pied dans une ambiance festive. Ceci dit, à l’ambassade des Etats-Unis à Alger, on nous a expliqué que l’objectif principal de cette initiative était de rendre hommage aux membres de « la fondation de la sécurité diplomatique » qui dépend du Département d’Etat à Washington. Pour ce faire, les participants à cet événement ont payé une cotisation symbolique pour pouvoir se joindre à cette randonnée. Les sommes d’argent vont être versées dans le compte de cette fondation américaine qui finance des activités caritatives à travers le monde et offrent aussi des bourses d’études. « C’est un événement interne et non pas bilatéral. Mais les autorités algériennes ont été informées », rapporte encore notre source.  Soulignons enfin qu’aucun haut responsable algérien n’a participé à ce footing. Même le chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra, n’a pas été présent à cette randonnée. N’a-t-il pas figuré sur la liste des invités ?

Article précédentLa Grande Mosquée d’Alger : 1,5 milliard de dollars pour 18 mois de retard
Article suivantCes trois crimes crapuleux qui ont choqué les Algériens ces dernières semaines