Le quotidien Liberté a été primé, pour la seconde année consécutive, par la Gendarmerie nationale pour la qualité de ses écrits relatifs à la couverture médiatique de cette institution. En effet, après le journaliste Djilali Benyoub, qui a obtenu le prix de l’année 2007, c’est au tour de Farid Belgacem de décrocher ce titre honorifique, a annoncé fièrement Liberté.

Trois autres journaux, en l’occurrence Echourouk, Echaâb et El Akhbar El Yaoumi, ont également été primés par le commandement de la Gendarmerie nationale. Les prix ont été remis par les colonels Abderrahmane Ayoub, Kadour Djebar et Amar Kara lors d’une cérémonie organisée au Centre d’information et de coordination routière (Cicr) de Bouchaoui.

Article précédent350 ONG déposent plainte contre Israel pour crimes de guerre
Article suivantKarim Tabou (FFS) répond au RCD