Arnold Schwarzenegger se rendra en Algérie pour la première fois du 24 au 26 juin. Une visite qui en surprend plus d’un. Ancien acteur, et gouverneur d’un Etat américain, « Schwarzy » mettra une autre casquette, celle de l’écolo. Il visitera Alger puis Oran, afin de représenter son ONG « R20 Regions of Climate Action ». Il initiera un programme environnemental dans l’ouest du pays.

Soutenu par les Nations Unies, l’ancien gouverneur de Californie va ouvrir le tout premier bureau algérien de son ONG « R20 Regions of Climate Action » en Algérie, «dont le choix s’est porté sur la ville d’Oran», précise un communiqué du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et de la Ville. Arnold Schwarzenegger signera un accord de partenariat pour lancer, avec la wilaya d’Oran, un programme pilote d’économie verte, le 25 juin prochain à l’hôtel El Aurassi en présence d’Amara Benyounes, le Ministre de l’Environnement.

Pourquoi avoir choisi l’Algérie et surtout Oran pour lancer un tel programme ? Cette région méditerranéenne est ouverte sur deux continents, ce qui permet d’influencer et d’être influencé par deux cultures et deux politiques environnementales. L’Algérie pays émergent et qui connaît les prémices d’une conscience verte, est la candidate parfaite pour le lancement de ce projet environnemental. Le R20 est une ONG très influente et active dans le domaine environnemental. Elle regroupe les 20 pays les puissants au monde, l’Algérie a un grand intérêt à faire partie de ce groupe. En adhérant à ce programme, la wilaya d’Oran sera ainsi membre du Conseil d’administration du R20, et assurera la vice-présidence de l’organisation pour la région «  Afrique du Nord », précise le site économique Maghreb Emergent. Un nouveau moyen de développer un certain dynamisme dans la région d’Oran, car en sa qualité de représentant du R20, elle accueillera aussi des événements internationaux tels que le Sommet des Régions africaines et arabes, précise la même source.