Rached Ghannouchi : « les seuls à qui profite cet assassinat, ce sont les ennemis de la révolution »

0
Advertisement

L’assassinat de l’opposant tunisien Chokri Belaïd a fait réagir Rached Ghannouchi président du mouvement islamiste Ennahdha. Dans une déclaration à la chaîne de télévision tunisienne  Al Wataniya 1, Ghannouchi a fait savoir que son parti « est victime de cet assassinat et non coupable ». »Il faut chercher à qui profite le crime d’abord. Ennahdha n’a aucun intérêt à ce qu’il y ait des troubles dans le pays, à ce qu’il y ait de la zizanie. Ennahdha appartient à un gouvernement qui veut le développement et l’essor du pays », a expliqué ainsi Rached Ghannouchi pour répondre à ceux et celles qui accusent les militants d’Ennahda d’être derrière l’assassinat de Chokri Belaïd.

Dans une autre interview à l’agence de presse britannique Reuters, le leader du parti islamiste tunisien Ennahda a fait savoir également que « les seuls à qui profite cet assassinat, ce sont les ennemis de la révolution ». « La Tunisie connaît aujourd’hui l’impasse politique la plus grave depuis la révolution. Nous devons garder notre calme et ne pas nous laisser entraîner dans une spirale de violence. Plus que jamais, il faut que nous restions unis », a-t-il expliqué. Pour sa part, le Président de la République tunisienne Moncef Marzouki a dénoncé mercredi dans son discours prononcé devant le parlement européen un « odieux assassinat » en rappelant que Chokri Belaïd était son ami. Moncef Marzouki a dénoncé aussi une « tentative de déstabilisation ». Il a ensuite annulé sa participation au sommet de l’Organisation e la coopération islamique au Caire,  prévu jeudi, pour rentrer en urgence et appeler au calme.

 
Article précédentMontréal, une ville privilégiée par les Algériens
Article suivantLe Québec made in Algérie