Rafik Abdessalem veut dynamiser les relations algéro-tunisiennes

0
Advertisement

Le ministre des Affaires étrangères tunisien vient de passer une semaine à Alger. Pour dynamiser les relations entre les deux pays voisins, des ministres algériens l’ont rencontré à plusieurs reprises.

Rafik Abdessalem s’est initialement rendu à Alger pour assister à la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Union du Maghreb Arabe (UMA), qui devait se concentrer sur la sécurité dans la région.

Les ministres algériens Ahmed Ouyahia (premier ministre), Mourad Medelci (affaires étrangères) et Abdelkader Messahel (affaires maghrébines et africaines) se sont accordés avec leur homologue tunisien sur « l’importance de la coordination et de la concertation continues sur les moyens de développer les relations bilatérales et la coopération stratégique au service des intérêts communs des deux peuples frères et du renforcement du processus maghrébin sur la voie de la complémentarité et de l’intégration ».

La particularité des relations entre la Tunisie et Algérie a été mise en avant, ainsi que la volonté de renforcer ces relations dans « le cadre du consensus, de la concertation et de la complémentarité entre les deux pays », peut-on lire dans un communiqué du ministère algérien.

Partenariat économique

Le ministre tunisien a mis l’accent sur la coopération économique. Les échanges économiques entre les deux pays représentent 300 millions de dollars. Abdessalem a ajouté que ces résultats sont un modèle pour le Maghreb et le monde arabe.

Quant au déplacement de l’Algérie vers la Tunisie, le responsable tunisien confirme que la procédure actuelle reste de vigueur.

Sarah Haderbache

Article précédent« eChrily » : la vente en ligne investit le web algérien
Article suivantLe FMI ne devrait pas compter sur l’Algérie